Dr Rustam Sagitov, l'un des grands défenseurs de la nature en Russie

L'UICN déplore la perte du Dr Rustam Sagitov, Conseiller régional de l'UICN pour l'Europe de l'Est, l'Asie du Nord et l'Asie Centrale, et Président du Comité national russe de l'UICN, décédé le dimanche 19 août 2018. Alexei Zavarzin, Vice-président régional de la Commission de l'UICN de gestion des écosystèmes pour l'Europe de l'Est et l'Asie Centrale et Boris Erg, Directeur du Bureau régional de l'UICN pour l'Europe de l'Est et l'Asie Centrale rendent hommage au Dr Rustam à travers sa vie et ses actions  remarquables, ainsi qu’à l'héritage qu'il laisse derrière lui en matière de conservation, en Russie et dans le monde entier.

Rustam Sagitov

C'est avec une profonde tristesse que nous faisons part du décès du Dr Rustam Sagitov, le 19 août 2018, Conseiller régional de l'UICN pour l'Europe de l'Est, l'Asie du Nord et l'Asie Centrale, Président du Comité national russe de l'UICN, et surtout, écologiste et ami dévoué. Son fils, Alexei, était à ses côtés.

Rustam allait fêter ses 68 ans. En 2016, lors du Congrès mondial de la nature de l'UICN à Honolulu, il ajoutait une pierre de plus à l’édifice d'une carrière professionnelle remarquablement prolifique avec son élection en tant que Conseiller régional de l'UICN pour l'Europe de l'Est, l'Asie du Nord et l'Asie Centrale. Dès le premier jour, il s'était impliqué dans ce nouveau rôle avec l’énergie et le dévouement qui le caractérisaient et avait aidé l'UICN à renforcer sa présence et sa visibilité dans la région, tout en la promouvant inlassablement dans le reste du monde. Écologiste dévoué, professeur respecté de l'Université d'État de Saint-Pétersbourg, possédant des compétences marquées de médiation et une gentillesse et une patience inégalées, Rustam était la personne idéale pour relever ce nouveau défi. Son décès prématuré est aujourd'hui une grande perte pour l'ensemble de la communauté de la conservation. Nous nous sentons tous orphelins de son regard attentif, de ses sages conseils, et de son sincère respect des autres.

Né à Samarkand, en Ouzbékistan, Rustam était diplômé de la plus prestigieuse école Soviétique, l'Université d'État de Moscou, et avait obtenu son Doctorat en ornithologie d’une université russe tout aussi remarquable: l'Université de Saint-Pétersbourg. Il était parmi les très rares biologistes russes du milieu des années 80 et avait obtenu une bourse pour un séjour d'un an à l'Université Carleton d'Ottawa, au Canada. Par la suite, il était devenu un élément clé dans l'application des approches internationales de conservation en Russie et avait poursuivi sa carrière en Europe de l'Est et en Asie Centrale. Il était parmi les premiers scientifiques russes à voir la nécessité d'un équilibre délicat entre recherche et actions de conservation, et avait employé son énergie à la réalisation d'innombrables projets et programmes environnementaux dans les pays baltes, en Europe de l'Est et dans le Commonwealth, entre autres.

Grâce aux efforts de Rustam, les questions de conservation transfrontalière, de planification régionale durable et d'éducation environnementale pratique sont aujourd’hui mieux connues dans la région. Son travail pour combiner une éducation environnementale russe traditionnelle aux normes et approches internationales de conservation a inspiré plusieurs générations de jeunes scientifiques, dans son propre pays comme à l'étranger, et leur a transmis un amour durable pour la nature. La perspicacité et les sages conseils de Rustam ont permis à de nombreux jeunes talents de devenir experts de la conservation et de poursuivre leurs carrières professionnelles.

La carrière de Rustam fut extrêmement prolifique. Pendant plus de trois décennies, il a contribué à développer de nombreux projets et programmes en Russie, dans les pays baltes, dans la ceinture verte fennoscandienne, en Europe de l'Est et en Asie Centrale. Ses collaborations internationales et sa participation active à de nombreux forums internationaux ont grandement contribué à faire connaître la région au reste du monde. Il fut l'un des fondateurs du Fonds balte pour la nature (un Membre de l'UICN), membre de la Fédération russe pour la conservation des oiseaux, de la Société naturaliste de Saint-Pétersbourg, représentant officiel de la Russie au sein du Groupe de travail HELCOM HABITAT et membre du Conseil consultatif environnemental de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Par-dessus tout, Rustam était un ami cher et un excellent professeur. Tout au long de sa vie, il a gardé intacte son admiration pour la nature et son attention particulière à l'Homme en tant qu'élément essentiel de celle-ci. Avec sa disparition, nous perdons un collègue et un professeur attentif, une personne entièrement dévouée à préserver la nature et à défendre les valeurs et l'intégrité, un habile organisateur et un sage négociateur, ainsi qu'un ami attentionné.

Rustam nous a quitté soudainement et de façon prématurée, laissant derrière lui un héritage conséquent et de nombreux projets inachevés. Il est de notre devoir de ne pas les laisser disparaître et de chérir la mémoire de notre cher ami.

"Que ta lumière demeure quand tu ne seras plus là", dit une chanson populaire russe.  Rustam nous a laissé une grande lumière!

Post new comment

Go to top